Inscrivez-vous à la newsletter

Suivez-nous sur : facebook

Hébergement solidaire de mineur.e.s non accompagné.e.s

Qu’est ce qu’un.e Mineur.e Non Accompagné.e (MNA) ?


Les Mineur.e.s Non Accompagné.e.s sont des jeunes de moins de 18 ans arrivé.e.s seul.e.s sur le territoire français.

À leur arrivée, ils doivent se présenter à la protection de l’enfance de leur ville d’arrivée (le DEMIE à Paris) pour obtenir une protection. 
Ils y subissent une évaluation (contestable) de la minorité et de l’isolement.
De nombreux.euses jeunes se voient refuser la protection des départements qui contestent leur minorité. Ils se retrouvent à la rue. 
Écarté.e.s des dispositifs d’hébergement d’urgence et d’accompagnement pour les personnes majeures, ils se retrouvent à la rue et dans un flou juridique.
Pour contester les refus du département ils doivent entamer avec l’aide d’un.e avocat.e, un recours devant le juge des enfants pour faire reconnaître leur minorité. Ce recours peut durer entre 6 et 18 mois.

C’est dans ce cadre que le programme «Accueillons» propose un hébergement dans des réseaux d’hébergeurs solidaires bénévoles et un accompagnement adapté aux jeunes.

Vous aussi engagez vous pour permettre à un jeune de sortir de la rue et d’accéder à ses droits !
 

Pourquoi ouvrir ce réseau d’hébergement solidaire aux mineur.e.s non accompagné.e.s ?

Parce que des centaines d’exilé.e.s adolescent.e.s dorment actuellement dans les rues de Paris ou des grandes villes de France sans être pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance. Ils.elles viennent d’Érythrée, d’Afghanistan, du Mali, du Soudan, de Somalie… Nous ne souhaitons pas que la France laisse des adolescent.e.s exilé.e.s dehors, alors que leur histoire personnelle est déjà très éprouvante.

Dans le cadre du programme « Accueillons » mené avec Médecins sans Frontières, nous mettons en place un système d’hébergement spécifique selon lequel, les hébergeurs.euses accueillent un mois en alternance un jeune garçon ou une jeune fille. 

Pour les jeunes filles, Utopia 56 propose directement un programme d’hébergement solidaire en Ile-de-France à partir d’une semaine, avant d’éventuellement rejoindre le programme Accueillons en régions.

Ce réseau d’hébergement solidaire existant depuis 2017, Utopia 56 a directement mis en relation des mineur.e.s avec des familles dans les régions de Bretagne, Lille, Paris et Tours. En 2018 avec le soutien de MSF, nous poursuivons cet hébergement citoyen dans toute l’Occitanie.

Depuis l’été 2019, nous développons ces réseaux dans toutes les régions de France ! N’hésitez donc pas à vous inscrire ou à nous contacter où que vous habitiez, nous travaillerons à la création d’un réseau autour de vous. Parlez-en également à votre entourage ! 

Vous souhaitez héberger un.e mineur.e non accompagné.e, inscrivez-vous ici

Concrètement ?

Après votre inscription, notre référent.e «hébergement citoyen» prendra contact avec vous pour la réalisation d’un entretien : le but de cet entretien sera de réfléchir avec l’hébergeur.euse sur le projet d’accueil d’un.e jeune chez lui.elle, le temps que son cas soit pris en charge par les organismes compétents.

Il permettra ensuite aux personnes ayant en charge de placer les mineur.e.s d’évaluer quel.le hébergeur.euse semble le.la mieux indiqué.e pour accueillir quel.le jeune.

Des conventions bipartites Utopia 56 / hébergeur.euse et des conventions tripartites Accueillons / hébergeur / mineur.e.s sont proposées.

Comment cela s’organise ?

Pour assurer une continuité dans l’hébergement, nous créons des « réseau hébergeurs.euses ». Pour un.e mineur.e, un.e à trois hébergeurs.euses sont mobilisé.e.s. Ainsi, vous pouvez partir en vacances, une autre famille assurera l’hébergement.

Utopia 56 gère les planning d’hébergement et aide à l’organisation des déplacements du.de la jeune entre les familles. Nous nous assurons que l’hébergement se passe au mieux et restons à disposition des hébergeurs.euses et des mineur.e.s pour toutes questions et demande d’information. Nous pouvons également aider à trouver des activités pour les jeunes durant leur temps libre, comme des cours de français

 

Dans les villes avec le dispositif Accueillons : Médecins Sans Frontières s’occupe du suivi médical, juridique et administratif du jeune, un.e éducateur.trice est désigné.e pour chaque jeune bien avant son départ s’occupe de son suivi sur Paris pendant que le.la jeune est en région. 

Dans les villes sans le dispositif Accueillons, nous sommes en partenariat avec différent.e.s avocat.e.s ou associations qui gèrent les suivis juridiques et administratifs des jeunes. Une explication complète de notre fonctionnement vous sera fait concernant cela pendant l’entretien téléphonique.

 

LES CONVENTIONS PROPOSÉES POUR LES MINEUR.E.S NON ACCOMPAGNE.E.S

Les conventions proposées par Utopia 56 sont un accord moral représentatif de la volonté et de l’engagement à la fois du.de la citoyen.ne proposant un hébergement temporaire, de l’exilé.e qui est en attente d’un dénouement légal de sa situation, et d’Utopia 56 qui accompagne toute la démarche pour qu’elle se passe au mieux.

Les engagements du.de la citoyen.ne hébergeur.euse

  • Il.Elle s’engage personnellement à fournir la restauration et l’hébergement destinés à assurer des conditions de vie dignes et décentes au.à la jeune, sans aucune contrepartie directe ou indirecte, quelle qu’elle soit.
  • Accueillir le.la jeune chez lui comme un ami de la famille, avec bienveillance.
  • Accompagner le.la jeune dans ses démarches de santé et d’apprentissage de la langue française.


Les engagements du.de la jeune

  • Il.Elle s’engage à mettre à profit cette période pour progresser dans son projet de vie, poursuivre ses démarches administratives, de santé et d’apprentissage de la langue française.
  • Respecter les règles de vie établies avec l’hébergeur.euse.
  • Il.Elle comprend que cet hébergement est temporaire jusqu’à une prise en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance ou par un dispositif pour majeur.e.


Les engagements d’Utopia 56

  • L’association vérifie que les conditions sont réunies pour que le séjour chez le.la citoyen.ne hébergeur.euse se passe bien, s’assure que les termes de la convention soient compris et respectés par toutes les parties.
  • Avec l’accord du.de la jeune, solliciter l’aide d’un.e avocat.e ou d’un.e juriste d’une association partenaire. Et, si nécessaire, prévenir les autorités compétentes.
  • Conseiller le.la jeune et le.la citoyen.ne hébergeur.euse sur les démarches à faire pour que le séjour soit profitable. Rester en contact et assurer un suivi.


La durée de l’engagement est vue au cas par cas.

Ils.Elles nous soutiennent

Ce projet est soutenu par la Fondation Nexity, à travers un mécénat financier. En savoir plus.