Inscrivez-vous à la newsletter

Suivez-nous sur : facebook

Paris : Une grève inter-associative symbolique pour dénoncer l’inaction de l’Etat

06 mai 2019

Paris : Une grève inter-associative symbolique pour dénoncer l’inaction de l’Etat

Le 9 avril dernier, plusieurs associations parisiennes, venant en aide aux exilé.e.s, dont Utopia56, se sont mises en grève en cessant leur activité le temps d’une journée. L’objectif était de dénoncer l’inaction et l’indifférence des pouvoirs publics face à une situation qui s’enlise depuis plusieurs années.  Les conditions de vie des personnes exilées sont inacceptables et les pouvoirs publics se renvoient tour à tour la balle de la responsabilité. Les associations qui pallient à ce manque, elles, manquent de moyens pour offrir un accompagnement et une mise à l’abris digne sur le long terme.

Médecins du Monde (MDM), dans son communiqué (https://www.medecinsdumonde. 5/fr/actualites/presse/2019/04/03/suspension-des-activites-des-collectifs-citoyens-et-des-associations-intervenant-aupres-des) rappelle que ce sont des centaines de personnes qui vivent dans la rue, dans des camps de fortune insalubres ou de façon précaire dans des hébergements d’urgence, sans savoir de quoi demain sera fait. MDM explique le ras le bol citoyen et associatif autour de cette situation devenue « intenable » et dénonce de la part de l’Etat une « mise en danger délibérée des personnes »

Le collectif inter-associatif demande à rencontrer le Premier Ministre afin de faire bouger les lignes, avec les demandes suivantes :

  • Une protection et une mise à l’abri d’urgence, immédiate et inconditionnelle des exilé.e.s en errance dans le Nord-Est parisien, leur permettant d’accéder à leurs droits fondamentaux ;
  • L’assurance d’une continuité de l’hébergement pour toutes les personnes accueillies dans les dispositifs, quelle que soit leur situation administrative ;
  • Un accès rapide aux procédures de demande d’asile pour ceux qui le souhaitent, y compris pour les personnes sous procédure Dublin, ainsi qu’aux conditions matérielles d’accueil ;
  • Le lancement d’une réflexion collective sur l’hébergement et le logement de l’ensemble des personnes à la rue afin de trouver des solutions pérennes à la situation de crise actuelle ;
  • Et enfin, tant que les campements perdureront, la garantie de conditions d’hygiène dignes (sanitaires, urinoirs et accès à l’eau) ; et l’arrêt des violences policières, des confiscations et des destructions de matériels.

L’événement a été un succès de mobilisation mais aussi médiatique puisque grandement relayé par la presse. Nous attendons donc avec impatience des réponses concrètes suite à cette mobilisation. Nous continuons à interpeller les pouvoirs publics et nos actions de mobilisation continueront si les réponses apportées par les pouvoirs publics ne sont pas satisfaisantes pour les populations exilées !

Wanted : services civiques

Notre antenne parisienne est à la recherche de volontaires en Services Civique disponibles dès que possible pour rejoindre nos pôles terrain et fonction support. Vous pouvez envoyer votre candidature (CV et lettre de motivation) à l’adresse suivante : . Si vous avez des questions, n’hésitez pas nous contacter !