Suivez-nous sur : facebook

À Calais, un arrêté municipal pour interdire les distributions de nourriture aux réfugiés.

03 mar 2017

À Calais, un arrêté municipal pour interdire les distributions de nourriture aux réfugiés.

Après avoir tenté d’empêcher le Secours catholique de permettre aux migrants présents sur Calais de se laver, la maire de Calais veut interdire aux associations, au prétexte de l’état d’urgence et de trouble à l’ordre public, de distribuer des repas là où ils sont organisés habituellement.

 

 

L’arrêté produit ce jeudi par la maire est inhumain et indigne. Les associations rappellent que les distributions alimentaires :

  • non seulement correspondent à un besoin vital, mais qu’elles permettent aussi de distribuer couvertures et vêtements chauds de façon à éviter des morts dans la rue
  • contribuent à la sécurité des Calaisiens, citoyens et commerçants, en évitant vols et éventuelles agressions.
  • sont aussi l’occasion de repérer des problèmes médicaux, notamment des maladies infectieuses, susceptibles de se propager
  • permettent d’informer les migrants sur leurs droits, sur les possibilités d’accueil en France, notamment pour les très nombreux mineurs présents.

Les associations font ce travail parce que l’État et les collectivités publiques ne respectent pas leurs propres obligations, en termes de lois et d’humanité.

Les associations signataires se déclarent résolues à continuer leur action. Elles continueront leurs distributions.