Inscrivez-vous à la newsletter

Follow us on: facebook

SAS Calais : Lettre ouverte à Madame la sous-préfète de l’arrondissement de Calais 

November 10, 2021 - 2:12pm

SAS Calais : Lettre ouverte à Madame la sous-préfète de l’arrondissement de Calais 

Madame la sous-préfète,

Le 8 novembre, vous nous avez conviés à une réunion sur les questions migratoires présidée par vous-même en sous-préfecture de Calais en présence de Monsieur Didier Leschi, Directeur général de l’OFII, devant se tenir ce jour, le 10 novembre 2021. L’ordre du jour que vous avez déterminé prévoit d’aborder les questions du « bilan de la médiation menée par M. Didier Leschi », de la « coordination des interventions associatives et des services de l’Etat » et un « point d’information sur le fonctionnement du SAS ».

Nos associations sont extrêmement désireuses de pouvoir bâtir avec les services de l’Etat, un dialogue permettant d’aboutir à de véritables améliorations des conditions d’accueil des personnes exilées à Calais. Néanmoins, la réunion à laquelle vous nous invitez ne laisse en rien présager qu’un tel dialogue sera possible.

En effet, nous tenons ici à rappeler que le préalable à un dialogue permettant d’améliorer les conditions d’accueil des personnes exilées consiste en une trêve de l’inhumanité que constituent les expulsions de campements et la confiscation des effets personnels des personnes exilées. En ce sens, nos associations rejoignent et soutiennent sans réserve la demande des grévistes en grève de la faim depuis 31 jours de suspendre ces expulsions lors de la trêve hivernale et les confiscations d’affaires personnelles qui y sont liées. Malheureusement, ces demandes n’ont pas été entendues à ce jour et nous sommes, aux côtés des grévistes qui poursuivent leur action, dans l’attente d’un véritable dialogue avec le gouvernement sur ces questions.

Ensuite, ce dialogue semble d’autant plus compromis que, si vous avez ouvert le SAS rue des Huttes ainsi qu’un dispositif pour les MNA, vous avez dans le même temps stoppé du jour au lendemain les distributions d’eau et de nourriture, et ce, depuis le jeudi 4 novembre 2021 sur le lieu de vie situé à l’angle de la rue du Beaumarais et de la rue de Normandie sur la commune de Marck où survivent plusieurs centaines de personnes exilées. Certaines d’entre elles n’ont pu accéder aux distributions de l’Etat depuis sept jours et nous témoignent quotidiennement être affamées. Nous vous demandons de remédier de manière urgente à cette situation qui met encore une fois la vie des personnes exilées en danger et participe à dégrader leurs conditions de vie.

De fait, nous nous interrogeons : à quoi sert cette réunion, quand du jour au lendemain, l’Etat décide unilatéralement de couper l’eau et la nourriture aux personnes exilées ? Quand il continue d’expulser et de confisquer les affaires des personnes exilées ?

Enfin, nous tenons à exprimer de nouveau notre insatisfaction par rapport au cadre de ces réunions. Cela rejoint la troisième revendication des grévistes de la faim au sujet de l’ouverture d’un dialogue citoyen raisonné entre associations non mandatées et services de l’Etat. D’une part, nous renouvelons notre demande à ce que les personnes exilées puissent participer à ces rencontres, ce que les délais et modalités de réunion ne permettent actuellement pas. D’autre part, ni les grévistes de la faim ni l’ensemble des associations opérant dans le Calaisis et qui étaient pourtant au cœur du processus de médiation avec M. Didier Leschi n’ont été invitées. Quel est le sens d’en faire un bilan sans les principaux intéressés ? Enfin, les pratiques de l’Etat par ailleurs, l’imposition de l’ordre du jour, la poursuite des entraves à l’action des associations sous la forme, notamment, d’arrêtés préfectoraux, nous laisse craindre qu’il s’agisse de nouveau d’une mise en scène de dialogue à laquelle nous ne souhaitons plus prendre part aux vues de la gravité de la situation actuelle.

Dans l’attente de la réunion effective des conditions permettant l’établissement d’un véritable dialogue, veuillez recevoir, Madame la Sous-préfète, l’expression de nos sincères salutations.

Associations et personnes signataires :

Anais et Ludovic, grévistes de la faim à Calais
L’Auberge des Migrants
Calais Food Collective (CFC) Collective Aid
Human Rights Observers (HRO) Médecins du Monde
Refugees Info Bus
Secours Catholique du Pas-de-Calais Shanti
Utopia 56

Photo : Julia Druelle